La parole aux parents

La médiation familiale  :

« Simplement quelques mots pour vous remercier de votre disponibilité, écoute et patience qui nous ont permis de mener notre réflexion et trouver un compromis dans le cadre de notre séparation. Ces séances de médiation m’auront personnellement beaucoup apportées »

« Merci pour ce protocole (…) Votre médiation a considérablement fait avancer les choses, au-delà de ce que j’espérais. J’ai beaucoup apprécié votre tact et la grande précision et pertinence de vos interventions »

« Le dialogue était impossible (…) cela a été une énorme chance, devant un personne neutre, ailleurs qu’au tribunal, nous avons réussi à discuter, à nous écouter. Nous prenions le temps. Cela a changé la vie de notre fille. Auparavant, elle vivait dans deux mondes étrangers, maintenant il y a des liens et une relation constructive entre parents »

L’information juridique :

« Je suis venue consulter la juriste pour un conflit lié à une séparation avec insultes et menaces. Grâce à ce premier entretien, j’ai pu connaitre mes droits mais aussi être suivie et accompagnée dans mes démarches. La juriste m’a revue lors de deux entretiens qui m’ont permis de préparer mon audience et aujourd’hui mon enfant est suivi par la psychologue de l’association »

Le soutien psychologique :

« J’ai rencontré la psychologue suite à un rendez vous avec la juriste de l’association. Depuis mon divorce, je ne vois plus mes enfants. La psychologue m’a fait réfléchir à la façon dont mes enfants ont pris part à cette séparation et ces rencontres m’ont permis de me positionner face à cela. Etre soutenue et accompagnée par une psychologue m’a beaucoup apporté pendant cette période éprouvante »

La médiation interculturelle/ethnopsychologie : 

 « Cela fait longtemps que j’éprouve le besoin de parler des difficultés que je rencontre au sein de ma famille et de ma belle famille. Je suis Togolaise et très souvent on ne me comprend pas car la barrière culturelle fait obstacle. Lorsque j’ai rencontré la médiatrice interculturelle, j’ai pu exprimer mes craintes durant un long moment. J’ai trouvé en elle l’écoute et la compréhension dont j’avais besoin. Cette rencontre m’a soulagé et aujourd’hui je lui dois beaucoup »

« Mon enfant avait de sérieuses difficultés à l’école. Il était violent envers ses camarades et envers les adultes. Je me disais qu’il fallait que je l’envoie au pays pour qu’on puisse identifier ce qui lui arrive. Dans ces interrogations, quelqu’un m’a parlé d’un psychologue qui s’occupe des familles migrantes et que ça pourrait m’aider. Je pensais que ça ne mènerait nulle part puisqu’il ne pouvait pas me comprendre. Quand je l’ai rencontré, je me suis rendu compte que je me perdais et mes enfants aussi. Finalement cet enfant qui posait des problèmes et que je considérais comme un monstre, m’a permis de me retrouver socialement et en tant que parent. Cet enfant particulier a remis la famille sur un droit chemin »

espace-droit-famille

↓